Lorsqu’on pilote un projet ou une entreprise, la communication joue un rôle essentiel dans son développement et sa réussite.
Une fois les besoins identifiés, se pose la question de choisir entre un recrutement en interne ou la collaboration avec un prestataire externe ?
Une équation a priori simple, mais dont la réponse peut varier d’une entreprise à l’autre (voire d’un projet à l’autre), en fonction de différentes variables, telles que : la culture de l’entreprise, sa trésorerie, la nature des besoins identifiés, etc.

Ce qu’il faut savoir et se demander pour choisir…

Le choix du prestataire externe…

Trop souvent, la seconde voie empruntée après des difficultés de recrutement ou par manque de trésorerie.

Hé oui, salarier quelqu’un à l’année représente un coût non négligeable et un engagement que tout projet n’est pas capable d’absorber : au moins 21 000 € pour un SMIC à temps complet sur 12 mois, auquel il faut ajouter l’installation du poste de travail, la fourniture du matériel, … ! De plus un recrutement au salaire minimum peut s’avérer contre-productif quant aux résultats espérés. Ne perdez pas de vue que cette personne sera charger de communiquer une image positive de votre entreprise et de votre projet. Il a besoin de se sentir considérer pour vous donner le meilleur de lui-même.

Pourtant avec ce même budget, un prestataire externe peut réaliser une campagne de communication avec une belle visibilité sur différents médias.

6 questions à vous poser si vous penchez plutôt pour un prestataire externe

  1. De quel type de prestation mon projet a-t-il besoin ? ponctuelle ? régulière ? sur site ? à distance ?
  2. Ai-je bien défini les besoins de mon projet ? les objectifs ? les cibles ?
  3. Suis-je prêt.e à m’appuyer sur l’expertise et l’expérience de mon prestataire ?
  4. Suis-je prêt.e à entendre que ma façon d’aborder les questions de communication n’est peut-être pas la plus optimum pour la réussite de mon projet ?
  5. Ai-je conscience que mon prestataire n’est pas mon salarié et qu’il a nécessité d’organiser son temps de travail en fonction de ses différentes missions ?
  6. Suis-je prêt.e à lui laisser de l’autonomie dans son travail, considérant que c’est lui/elle le.la spécialiste ?

Si la réponse est oui à la plupart de ces questions, vous voilà prêt à collaborer avec un professionnel de la communication qui n’appartient pas à votre entreprise, mais qui aura à cœur de contribuer à la réussite de votre projet !

À noter pour une bonne collaboration

  • Comme vous, votre prestataire est lui-aussi un chef d’entreprise, et à ce titre, il ou elle a le même type de contraintes que vous. La relation doit être équilibrée et se construire d’égal à égal pour que la collaboration soit fructueuse !
  • Votre prestataire a un seul but : correctement satisfaire vos besoins pour que vous soyez content de son intervention et ainsi développer sa propre notoriété et son image de marque qualitative. En résumé, vous marchez dans la même direction !
  • Au cours de votre semaine, vous devez jongler entre les différentes activités de votre projet pour que tout avance de manière cohérente. Votre prestataire doit lui, jongler entre ses différents clients et la gestion de son entreprise. Pour lui comme pour vous, l’anticipation et la planification sont donc les maîtres mots de votre collaboration !
  • Votre prestataire est expert dans son métier et il a une grande expérience dans l’art de se glisser dans les pantoufles de chacun de ses clients, pour servir au mieux vos intérêts. Faites-lui confiance !
  • Préparez un descriptif de vos attentes aussi détaillé que possible, sous la forme d’un cahier des charges par exemple, qui peut être très simple. Ce sera votre fil conducteur pour chercher, recruter et collaborer avec votre prestataire.

… Versus : le recrutement en interne

La réponse la plus spontanée à la satisfaction du besoin : intégrer à l’équipe les compétences qui lui manquent !

4 questions à vous poser si vous penchez plutôt pour un recrutement en interne

  1. Les compétences recherchées peuvent-elles raisonnablement se trouver chez une seule et même personne, ou ai-je besoin de plusieurs collaborateurs ?
  2. Mon budget me permet-il de rémunérer correctement ces compétences et donc d’attirer des candidats performants et/ou expérimentés ?
  3. Mes besoins en communication sont-ils réguliers sur l’année ou ponctuels ?
  4. En tant que dirigeant ou décideur, ai-je moi-même les compétences requises et la disponibilité nécessaire pour superviser les missions du ou des collaborateurs au service de ma communication ?

Si la réponse est oui à la majorité de ces questions, alors Banco! Partez à la recherche de votre perle et lorsque vous l’avez trouvé, surtout surtout, donnez-lui envie de s’investir et de rester dans votre entreprise !

Pour conclure

L’équilibre est souvent compliqué à trouver entre disponibilité de la direction, réalité quotidienne du terrain, moyens humains et financiers alloués au projet, compétences de l’encadrement en matière de communication et difficultés de recrutement que connaissent tous les secteurs.

Aussi, que vous soyez une toute jeune entreprise qui démarre ou une structure qui travaille sa communication sur plusieurs fronts, le recours à un prestataire externe, autonome, expérimenté, en lien avec tout un réseau de spécialistes, est souvent la solution qui simplifie votre volet communication. Le prestataire arrive avec ses propres outils, son expertise et son adaptabilité tirées de ses nombreuses missions auprès de différentes structures. Souvent pluridisciplinaire, il saura mobiliser également lorsque le projet le nécessite ses propres collaborateurs. Il vous conseillera dans la mise en place d’une stratégie de communication qui correspond à vos attentes, coordonnera et réalisera vos différentes actions de communication, et accompagnera vos équipes et vous-même pour une meilleure maîtrise de votre communication.

A vous de jouer en vous posant les bonnes questions pour votre entreprise, votre projet !

Envie de discuter de votre projet avec une prestataire externe expérimentée ? Contactez-moi !


Photo : Javier Allegue Barros / Jon Tyson on Unsplash