Hier soir après avoir couché ma fille, je prends le temps de découvrir l’actu du jour. Et comme chaque être humain de la Terre, j’apprends que la reine Elisabeth 2, 96 ans, souveraine d’Angleterre depuis 70 ans, s’en est allée. C’est à titre professionnel que je suis personnellement touchée. Bien que n’ayant cette année aucune action de relations presse sur le mois de septembre (la 1ère fois en 12 ans), j’ai une pensée émue pour mes consœurs et confrères attachés de presse dont les campagnes sont prévues ces jours-ci. Et pour vous aussi les clients, qui attendez tant des relations presse.
Je pense à vous car je sais qu’à moins que votre actualité concerne plus de personnes que le décès de la reine d’Angleterre, sans être Mme Irma je vous prédis un mois de septembre 2022 fatiguant et frustrant. Mais les RP sont comme ça. Pimentées de cette petite dose d’incertitude qui rend les succès de retombées encore plus sympathiques. Lorsqu’un grand moment de l’Histoire se produit, les meilleures campagnes pilotées par les meilleurs spécialistes des relations presse prennent du plomb dans l’aile. Et personne n’y peut rien. Ni l’attachée de presse qui n’est pas rédacteur en chef du média. Ni le rédacteur en chef du média, dont le job consiste à témoigner de l’actualité du jour sous l’angle éditorial choisi part son média.

Vos relations presse, le décès de la reine Elisabeth 2 et le roi Charles 3 : accrochez-vous, avis de tempête sur votre communication dans les média !

Quand votre campagne de relations presse télescope l'actualité du mondePhase 1- Le décès de la reine Elisabeth 2

A partir d’hier soir, jeudi 8 septembre 2022, comptez 3 à 5 jours où les médias vont bousculer de manière importante leurs programmes pour exposer l’info sous tous les angles. Les dernières heures avant le décès : ce qu’il s’est passé minute par minute et qui était là ? Les réactions des anglais à Londres et dans le monde entier. Celles des chefs de gouvernement et des personnalités politiques des autres pays. Et puis celle réactions des français aussi. Quelles conséquences pour les anglais et pour la monarchie ? Le protocole des obsèques. La généalogie, la vie et l’œuvre de la reine (70 ans de règne…). Et évidemment la même chose concernant le nouveau roi.

Bref, tout va être décortiqué sous toutes les coutures. Et ça va prendre énooormément de place, soyez-en sûr.e.

Alors si vous aviez des actions presse prévues aujourd’hui et ce week-end, attendez-vous à être plus que très légèrement exposé. Et encore, si vous avez la chance de l’être. C’est tout à fait le moment où un reportage déjà tourné et programmé de longue date pour le JT, risque de disparaitre de la grille de diffusion. Et si votre événement a lieu ces jours-ci, le reportage vite périssable finira sans doute aux oubliettes des reportages jamais diffusés. Voilà la réalité de la communication presse. Vous n’y pouvez rien et votre attachée de presse non plus.

Phase 2- Un deuil national de 12 jours jusqu’aux funérailles

Le rapatriement du corps d’Ecosse vers Londres, puis une procession militaire qui traverse la capitale à cheval, 4 jours après le décès pour transporter le corps de la reine Elisabeth 2 d’un palais à l’autre. Puis 3 jours d’exposition du corps au palais de Westminster pour que les sujets du royaume puissent venir se recueillir. Enfin les obsèques, qui doivent avoir lieu 9 jours après le décès. Au vu de la couverture médiatique des mariages de la famille royale ces dernières années, je vous laisse imaginer l’ampleur de la couverture des obsèques de la reine Elisabeth 2.

Aussi, si votre événement a lieu aux alentours du 17/18 septembre, vous pouvez dès maintenant faire votre deuil de sa médiatisation dans la presse grand public…
Si vous vous apprêtiez à lancer votre campagne dans les média anglais… C’est chaud ! La meilleure option serait sans doute de décaler les actions prévues. Si cela est possible. Dans le cas contraire, vous devrez faire avec des résultats bien en dessous des prévisions espérées.
En France, les médias vont sans doute ralentir un peu la cadence par rapport aux premiers jours, excepté le jour de l’enterrement. Mais il y a fort à parier qu’on va encore en entendre parler tous les jours dans presque tous les médias grand public importants.

L’espace médiatique hors couverture du décès de la reine va donc être lourdement amputé. Les rédactions des média vont devoir faire de nouveaux choix encore plus drastiques qu’à l’accoutumée sur les sujets à traiter ou non. Car l’actualité brûlante des derniers jours ne va pas pouvoir complètement disparaitre. On va donc distribuer moins de temps d’antenne à chacun. Et voilà pourquoi l’avenir à court terme de votre actualité va entièrement dépendre de son sujet. Rentre-t-il ou non dans la liste des sujets auxquels le média décide de consacrer une petite partie de ses colonnes ? Et encore une fois ceci ne dépend ni de vous ni de votre attachée de presse.

Phase 3- Les débuts du règne de Charles 3

A la seconde où sa maman est décédée, Charles est devenu roi. Dans les jours et les semaines qui vont suivre tout un protocole est là aussi prévu, avec des cérémonies sorties d’un autre temps et ses premières visites officielles en tant que roi d’Angleterre, d’abord dans les 4 régions du Royaume-Uni. La cérémonie de couronnement devrait elle intervenir dans plusieurs mois pour respecter une période de deuil (16 mois dans le cas de la succession d’Elisabeth à son père George).

Dès aujourd’hui et pour de longues semaines, les faits et gestes du nouveau roi Charles 3 vont être très largement filmés, photographiés et commentés dans les média. Et encore une fois sous tous les angles selon les média. De nouveau du temps d’antenne et de la surface de papier en moins pour donner de la visibilité à vos projets et vos actualités.

Il y a fort à parier aussi que ces cérémoniales de la monarchie tellement anachroniques en 2022, vont éveiller notre curiosité et celle de très très nombreuses personnes dans le monde. Ce qui va se passer en Angleterre n’est pas arrivé depuis 70 ans. 3 générations, imaginez. Quel média se priverait de partager au plus grand nombre, ces moments de l’Histoire avec un grand H ? Mais c’est la vie, la vraie. Celle où l’on ne maitrise pas tout en permanence. Celle qui nous réserve des surprises, bonnes ou moins bonnes. Celle qui nous force à être agile pour rebondir après un aléa.

Agence Relations Presse

Alors, comment adapter votre opération de communication aux circonstances de l’Histoire ?

Aujourd’hui, c’est la disparition de la reine d’Angleterre qui contrarie votre plan de communication. Il y a 21 ans, c’étaient les attentats de New York. En février dernier, la déclaration de guerre de Poutine à l’Ukraine. Une autre fois tel événement naturel majeur ou la disparition de tel artiste.

Parce que vous êtes avisé, votre campagne de relations presse est évidemment multi-canal et donc soutenue par une opération sur les réseaux sociaux où votre communauté est solide, de la visibilité sur votre site web correctement référencé, voire même une newsletter bien ficelée…

Vous avez investi votre temps et votre argent pour monter votre campagne de communication. Il s’agit maintenant de la dérouler en l’adaptant aux circonstances (qui sont rarement celles qu’on avait prévu au moment de se mettre au travail). Et c’est pourquoi vous avez bien fait de diversifier vos canaux de communication. Si un tuyau se bouche, vous en avez d’autres prêts à prendre le relai.
Ainsi le bateau tangue mais ne coule pas.

N’oubliez pas : l’attachée de presse n’est ni une magicienne ni rédactrice en chef du média. Elle soumet vos idées de sujets au média, qui s’en saisit s’il le souhaite et si cela est pertinent pour sa cible et son positionnement éditorial.

Bon mois de septembre à tous ceux qui ont des campagnes RP sur le feu 🔥

God save the King (même s’il n’a rien pu faire pour la Queen, la pauvre).

Vous avez besoin de booster vos lundis matins ?

Démarrez la semaine en recevant mes conseils et astuces pour piloter sereinement votre communication éditoriale
Stratégie de contenus I Réseaux sociaux I Rédaction web SEO I relations presse… 

Alors, vous me suivez ?
RDV lundi prochain à 10h15 !