Cet hiver, la campagne Live de community-management de la Foulée Blanche dure tout un mois, 7 jours sur 7. Le défi que j’ai accepté, est de couvrir pour les réseaux sociaux, le format spécial Covid de l’événement nordique du Vercors, qui dure cette année du 2 au 31 janvier 2021.

La Foulée Blanche s’adapte à la situation sanitaire

La Foulée Blanche est l’une des courses de masse en ski de fond les plus mythiques de France. Chaque dernier week-end de janvier, elle accueille plusieurs milliers de skieurs sur le domaine nordique d’Autrans dans le massif du Vercors.

En raison de la situation sanitaire, pour 2021 elle propose aux skieurs un format inédit pour une course de ski ! Les participants ont cette année 30 jours pour établir leur chrono et challenger les copains. Les parcours identifiés Foulée Blanche sont damés pour le classique et le skating, sur 5, 10, 15 et 20km. La manifestation conserve ainsi son ADN de course pour tous, quel que soit son niveau de ski.

Malgré la crise sanitaire, le comité d’organisation avait à cœur de ne pas annuler complètement le rendez-vous de la 43e édition. Mais Covid oblige, il était impensable de réunir les milliers de participants habituels sur les 4 journées de fin janvier. Les organisateurs se sont donc inspirés de ce qui avait été mis en place l’été dernier sur certains trails. Il s’agissait de limiter le nombre de personnes présentes au même endroit et au même moment.

Concrètement comment ça se passe ?

On télécharge l’appli Foulée Blanche sur son smartphone. Celle-ci identifie que l’on est en train de skier sur les parcours Foulée Blanche. Le skieur est chronométré et son chrono remonte dans un classement accessible sur le site Internet de la manifestation.

L’inscription est gratuite, grâce au soutien des partenaires publics (département de l’Isère, région Auvergne-Rhône-Alpes, Métropole de Grenoble et communauté de communes du Vercors). Chaque participant peut se chronométrer autant de fois qu’il le souhaite. Seule la meilleure performance sur chaque distance sera retenue dans le classement. Chacun pourra ainsi constater sa progression tout au long du mois de janvier.

Il est également possible de participer aux différents challenges proposés en équipe : universités, entreprises, groupes de familles et d’amis. Sans avoir besoin de courir tous ensemble le même jour, chaque membre de l’équipe contribue au classement de son team. Il suffit pour cela de venir skier autant de fois que l’on souhaite.

Le rôle du community-manager sur un événement comme celui-ci

La mission de community-management sur un événement longue durée comme celui-ci, consiste à créer une ambiance chaleureuse, propice à la participation à ce format de course, inédit en ski nordique. Les meilleurs chronos masculins et féminins sont régulièrement partagés. Ils sont accompagnés de messages incitant les participants à se challenger. Les réseaux sociaux utilisés sont les plateformes sur lesquelles la Foulée Blanche a déjà commencé à développer sa communauté de fans : Facebook et Instagram. Le réseau Twitter est privilégié pour le partage des retombées dans les médias. La récente présence de la manifestation sur LinkedIn est travaillée avec l’objectif de développer sa notoriété auprès de potentiels partenaires privés.

Découvrez les comptes sociaux de la Foulée Blanche

Des clips vidéos et des photographies ont été produits pour alimenter les comptes sociaux. Le bel enneigement de ce mois de janvier 2021 permet de publier régulièrement des images « cartes postales » de la destination Autrans-Méaudre. De quoi donner envie aux skieurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes de venir profiter d’un bon bol d’air dans le Vercors.

Pour dynamiser la participation, le comité d’organisation propose également un tirage au sort hebdomadaire parmi les skieurs de la semaine. Quatre paires de ski de skating de la marque Rossignol sont notamment en jeu tout au long de ce mois de janvier. Un beau cadeau qui donne envie de tenter sa chance. D’autres lots, offerts par les partenaires de la manifestation, viennent compléter la dotation des tirages au sort.

Des campagnes coordonnées avec les services communication des partenaires institutionnels ont aussi été mises en place. Leur but est de toucher davantage de personnes sur le territoire, au-delà des habitués de la manifestation.

La coopération, un atout pour ce type de mission

Il est essentiel de bien connaître le client et sa manifestation, pour mener une mission de community-management live pour un événement. Dans le cas où c’est la première fois que l’on travaille ensemble, il est nécessaire de prévoir du temps avant la campagne pour bien organiser les flux d’information. Savoir écouter ses besoins, ses objectifs, et prévoir des échanges quasi quotidiens pendant l’opération, sont également les garanties d’une coopération efficace. Donc d’une communication pertinente qui répond aux attentes du client.

La Foulée Blanche n’a pas les moyens de me faire travailler sur place pendant 30 jours. Aussi, c’est à distance que j’alimente leurs comptes sociaux. L’équipe sur le terrain est donc « mes yeux et mes oreilles ». C’est à eux de me transmettre les images et l’ambiance, pour que je les partage à mon tour à leur communauté via les réseaux sociaux. Cette organisation est totalement indispensable pour que la campagne de communication puisse se dérouler correctement.

Si j’étais présente sur le terrain, une importante coordination serait également primordiale. Il s’agirait d’être dans le bon timing pour réussir à couvrir les temps forts dont le client souhaite se servir pour la promotion de sa marque.

La campagne de communication que vous confiez à votre prestataire ne peut pas se faire sans vous. Vous devez en être acteur. Le client sait mieux que quiconque ce dont il a besoin, même s’il n’est pas un expert de la communication.

Vous avez un projet ? Vous avez besoin d’être accompagné.e pour communiquer en 2021 ? Parlons-en !